VOUS ÊTES ICI :

Transmettons et défendons nos valeurs ! (Partie 3)

 

Plus sur cet article et vos réactions sur notre page Facebook : l’Atelier Gordon France. Partagez aussi entre parents dans notre groupe Facebook : les Ateliers Gordon.

 

 

Transmettons et défendons nos valeurs ! (Partie 3)

Comment transmettre nos valeurs ? Les partager en nous révélant

 

Dans les deux derniers articles, nous avons débuté une série sur les valeurs en nous interrogeant sur les deux sujets suivants :

- Que sont les valeurs ? Pouvons-nous les choisir ?

- Comment transmettre nos valeurs ? Et nous avons exploré la piste suivante : les incarner en étant un exemple…

Dans notre société en quête de repères, comment pouvons-nous être les vecteurs des valeurs qui comptent pour nous auprès de nos proches ? Et au-delà ?

 

Nous allons dans ce troisième volet parler d’une autre modalité pour transmettre nos valeurs : la révélation de soi. La révélation de soi parle de notre capacité à se dire et à dire ce qui est important pour nous de façon authentique et audible. Se révéler est certainement l’une des façons les plus efficaces de partager nos valeurs, avec le fait de les incarner. Et ce n’est pas facile.

 

Comment faire pour se révéler ?

Beaucoup de freins nous empêchent de le faire au jour le jour.

 

Tout d’abord, le tourbillon de notre vie, le plus souvent, nous transforme en machines à faire et à gérer. Nos échanges avec nos proches portent souvent principalement autour de l’intendance, la logistique. Alors, quel soulagement souvent quand viennent les weekends et les vacances. Ces moments dans lesquels nous vivons un changement de rythme laissent souvent plus de place à des échanges véritables.

 

Qui es-tu ? Qu’est-ce qui est important pour toi ? Qu’est-ce qui est important pour moi ? En quoi est-ce important pour moi ?

 

Souvent, le temps nous manque pour se dire des choses importantes. On les pense, on a même parfois tendance à penser qu’elles sont évidentes et on fait malheureusement l’impasse. Donc, une première piste pour se révéler réside dans le fait d’intégrer plus régulièrement des temps de partages vrais dans notre vie de tous les jours. Partager plus sur « l’être » et pas seulement sur « le faire ».

Ensuite, suis-je au clair sur ce que je souhaite transmettre ? Quelles sont mes valeurs- clés ? Celles que j’ai choisies par moi-même et qui sont vraiment importantes pour moi ?

Ce n’est pas facile tant en ce domaine, nous avons souvent notre sac à dos chargé de choses qui ne nous appartiennent pas – héritées ou inculquées à la force du poignet.

 

Est-ce plus important pour moi que mon enfant dise « Bonjour Madame » ou qu’il ait une valeur de profond respect pour les autres humains ? Est-ce qu’il est plus important qu’il travaille sur son bureau bien assis, ou qu’il fasse son travail et soit impliqué dans ses devoirs ?

 

Nous nous emmêlons souvent entre valeurs vraiment importantes et moins importantes pour nous car nous ne prenons pas le temps de faire le tri. Du coup, on a tendance à beaucoup monter au créneau, ce qui brouille et enlève de la puissance à notre message. C’est d’autant plus dommage que le sujet des valeurs est sensible. Une transmission de valeur brouillée peut générer beaucoup d’incompréhensions, encore exacerbées quand il s’agit de les transmettre à nos enfants. Ils sont alors en droit de nous dire, comme ils le font souvent : « c’est MA chambre, et je la range comme JE veux » ou « Mais qu’est-ce que cela te fait que je passe du temps avec cet ami. Je ne te demande pas avec qui tu sors dîner ! »

Faire du tri, être au clair permet de prioriser et de nous concentrer sur ce qui est clé pour nous. Et, du coup, nous pourrons alors le communiquer clairement.

 

Se révéler nécessite aussi que nous osions nous montrer tels que nous sommes et que nous nous sentions suffisamment en sécurité pour le faire. Que va penser mon ami si je lui dis ce qui est important pour moi, et mon ado ? La grande magie de cela est que, avec nos enfants surtout, en osant le faire, nous leur donnons la permission de faire de même. Ils apprennent que se montrer tel qu’on est, avec nos richesses, nos expériences et nos imperfections. C’est un fabuleux vecteur de partage et de bien-être, un accélérateur de relation.

 

Se révéler pour partager ses valeurs : QUAND

 

Pour transmettre nos valeurs, rien de tel que les moments dans lesquels nous sommes sereins, détendus. Nous, l’émetteur, et aussi notre interlocuteur ! Pour que ce soit un moment de partage spécial, quand on a du temps et que tout le monde est dispo.

Rien de pire que de faire passer ses valeurs en pleine crise (quand on surprend notre ado devant une série alors qu’il est censé réviser le bac, par exemple). « Ce n’est pas comme cela que tu réussiras dans la vie. Quand on se fixe un objectif, on se donne les moyens. Sinon, on ne décolle jamais. » Quand on partage ainsi en zone de conflit, on a de bonnes chances de renforcer la résistance de l’ado et de perdre beaucoup de temps !

 

Chacun d’entre nous a le droit de penser et d’avoir les valeurs qu’il souhaite, bien entendu. Et en même temps, si nous voulons les partager, il sera beaucoup plus efficace de choisir des moments adéquats pour le faire, hors zone de tension et de conflit ! Nos enfants nous signalent vite quand ce n’est pas le moment. « Mais oui, maman, quand tu étais jeune, tu faisais comme cela. Pfffff… », alors que le même message passé dans un moment de complicité leur plaît beaucoup.

 

Se révéler pour partager ses valeurs : COMMENT

 

La clé est d’émettre des messages clairs, simples et compréhensibles. Vous vous assurez ainsi que le récepteur comprendra pleinement votre message et sa signification pour vous, sans frustrations.

Ensuite, il est important d’être congruent. Ce que vous pensez et ressentez est ce que vous devez montrer et dire. Quand votre visage et votre langage corporel n’expriment pas le même message que ce que vous dites, cela envoie un message brouillé et crée de la confusion. Les enfants, ainsi que les adultes en général, se fient plus à ce qu’ils voient qu’à ce qu’ils entendent quand l’émetteur n’est pas « aligné », et donc pas congruent.

Enfin, il sera clé d’être connecté. Il est important d’être attentif à qui vous parlez et comment cet enfant ou adulte communique. Vous, en tant qu’émetteur du message, devez être sur la même « longueur d’onde » que votre enfant, communiquant à son rythme et utilisant un vocabulaire et un langage avec lesquels il se sent à l’aise. Si votre enfant a le sentiment que vous êtes connecté à son monde et à lui-même, il sera bien plus en mesure de vous prêter attention et d’écouter ce que vous avez à dire. Si vous sentez qu’il n’est pas attentif, alors cela vaut le coup de reporter votre échange.

 

Se révéler, dire qui on est, ce à quoi nous croyons, ce qui est important pour nous est un des moyens-clés à notre disposition pour transmettre l’essentiel à nos enfants. Alors, prenons le temps nécessaire pour le faire, simplement, régulièrement. Renforçons encore ces moments magiques de partage qui fondent la relation et consolidons durablement nos liens avec ceux qui comptent le plus pour nous.

Voici venu l’été de la respiration et du partage. À très bientôt. Fraternellement,

 

 

Nathalie Reinhardt

Présidente Association Les Ateliers Gordon

 

Dans le prochain épisode : Comment gérer les collisions et différences de valeurs.

 

 

Lire l'article: Transmettons et défendons nos valeurs ! (Partie 1)

Lire l'article: Transmettons et défendons nos valeurs ! (Partie 2)